Vous voulez immigrer au Québec ? Evitez l'improvisation.

Quelques conseils pour bien préparer son projet d'immigration

Cette semaine, nous sommes allés à la rencontre d'une famille belge, établie à Québec depuis bientôt 3 ans . À travers leurs propos, vous comprendrez combien il est important de bien préparer son projet avant de laisser derrière soi son pays d'origine.

Choisir son logement

"Lorsque nous sommes arrivés, au début du mois d'août, la première difficulté a été de trouver un logement. La majorité d'entre eux ne sont plus disponibles à partir du 1er juillet, date à laquelle tous les québécois déménagent. Hors, c'est en fonction de l'adresse du logement qu'une école est attribuée. Cela met une certaine pression lorsqu'on arrive au beau milieu des vacances d'été."

En effet, au Québec, les enfants sont sensés fréquenter leur école de quartier. Le choix de votre habitation définira donc, en principe, l'école qu'ils fréquenteront. Dans l'idéal, mieux vaut donc tenter de cibler le plus tôt possible le quartier où vous aimeriez résider, de louer un bien, voir même de procéder à l'inscription scolaire (ou en garderie) avant votre départ. Pourquoi ne pas envisager un voyage de prospection avant votre installation définitive ou encore d'avoir recours à un intermédiaire sur place

Equivalence des diplômes et reconnaissance des acquis

"Mais cette difficulté n'est rien par rapport à celle qui a trait à la reconnaissance des diplômes. Mon épouse était enseignante au primaire en Belgique. Mais ici, son diplôme n'est malheureusement pas reconnu. Si on l'avait su avant de partir, cela aurait pu nous aider à nous préparer, voir d'envisager d'autres options. On a finalement réussi à nous adapter mais on aurait gagné a être mieux informés au préalable."

Cette question est bien importante. Même si vous exercez une profession dans votre pays d'origine depuis de nombreuses années, il n'est pas dit que vous puissiez en faire autant au Québec sans compléter un nouveau cycle de formation. Par ailleurs, certains métiers relèvent également d'ordres professionnels auxquels il est nécessaire d'adhérer si vous voulez pratiquer. C'est le cas, entre autres, des médecins, des infirmières, des ingénieurs, etc. Renseignez-vous au préalable pour éviter toute déconvenue. 

"Enfin, d'une manière générale, je trouve que l'épouse ou l'époux accompagnant n'est pas assez soutenu. On gagnerait à mieux soutenir l'ensemble de la famille et pas uniquement celui ou celle qui a décroché l'emploi avec une entreprise locale. Être mieux accompagné pour ces points faciliterait grandement les choses. L'expérience globale reste néanmoins positive et l'accueil chaleureux des québécois nous a aidé à vite nous sentir chez nous. La nature environnante est d'une rare beauté ce qui ne devrait pas déplaire aux amoureux de la nature."

En résumé, une bonne préparation vous évitera bien des déconvenues. Venez prospecter, établissez des liens avec des locaux ou avec d'autres immigrants déjà établis, demandez à votre futur employeur (si vous avez déjà un contrat en poche) s'il offre également un soutien à votre conjoint pour son intégration professionnelle. Au risque de se répéter, un projet d'immigration est un projet familial et il est bien important que chacun des membres retrouve ses repères pour faire de ce projet un succès. 

N.D.